Top 5 des huiles à utiliser en cuisine

Top 5 des huiles à utiliser en cuisine

L’huile est essentielle à notre bonne santé et indispensable pour cuisiner. Mais l’usage des huiles en cuisine nécessite de connaître les particularités de chacune, afin de bien les employer. Voici le top 5 des huiles à utiliser en cuisine.

Bouteille d'huile posée sur une table à côté d'une branche de basilic

L’huile d’olive

Si vous ne deviez avoir qu’une seule bouteille dans votre cuisine, il s’agirait de l’huile d’olive. L’huile d’olive est un incontournable en cuisine depuis des millénaires et possède de nombreux bienfaits.

L’huile d’olive se compose à la fois d’oméga-9, d’oméga-6 et d’oméga-3. Elle comporte en plus des vitamines A et B, mais aussi des minéraux (fer, soufre, calcium, manganèse, phosphore, etc.).

Riche en antioxydants, l’huile d’olive contribue à ralentir le vieillissement cellulaire et réduit le mauvais cholestérol.

Il existe plusieurs types d’huile d’olive, dont les caractéristiques diffèrent quelque peu, à savoir l’huile d’olive, l’huile d’olive vierge et l’huile d’olive vierge extra. Si vous avez le choix, privilégiez l’huile d’olive vierge extra, qui est un produit de qualité supérieure, dont le taux d’acidité est inférieur à 0,8%. Sachez également qu’une huile d’olive bio sera toujours meilleure pour votre santé, car les fruits utilisés pour la produire n’ont pas subi de traitement chimique.

Vous pouvez l’utiliser pour l’assaisonnement ou la cuisson, du moment que vous ne la faites pas trop chauffer.

L’huile de colza

L’huile de colza occupe la deuxième place du top 5 des huiles à utiliser en cuisine.

Sa faible teneur en acides gras saturés et son ratio équilibré en oméga-9, oméga-6 et oméga-3, en font une huile essentielle en cuisine. Elle contient en plus de la vitamine E.

L’huile de colza régule le mauvais cholestérol, prévient les maladies cardio-vasculaires et diminue l’hypertension, grâce à ses nombreux antioxydants.

Il n’est pas recommandé d’utiliser l’huile de colza pour la cuisson. Elle est idéale pour assaisonner les salades et les légumes froids.

L’huile de tournesol

Parmi les grands classiques, on retrouve l’huile de tournesol, dont l’usage est très répandu en cuisine.

L’huile de tournesol possède 12% d’acides gras saturés, une bonne quantité d’oméga-9 et plus de 60% d’oméga-6, ainsi que la vitamine E.

Ce type d’huile contribue à protéger et à nourrir le système nerveux, renforcer le système immunitaire, tout en réduisant le mauvais cholestérol.

Elle a l’avantage de pouvoir être employée aussi bien pour cuire que pour assaisonner ses plats. Mais une cuisson à température trop élevée tend à lui faire perdre ses qualités nutritionnelles.

L’huile de tournesol est à utiliser avec parcimonie et en alternance avec de l’huile d’olive par exemple.

L’huile de noisette

L’huile de noisette, qui est obtenue à partir du fruit du noisetier, est de loin l’huile végétale la plus savoureuse du marché.

Bien qu’elle affiche un taux élevé d’acides gras saturés (environ 80%), l’huile de noisette contient des oméga-6 et de la vitamine E, qui sont essentiels à notre organisme.

Sa composition riche en fer contribue à lutter contre l’anémie, tout en favorisant le bon cholestérol.

Tout comme l’huile de colza, l’huile de noisette est à consommer crue. Elle peut éventuellement être ajoutée en fin de cuisson sur un plat, mais ne doit pas être chauffée.

L’huile de lin

L’huile de lin, qui est extraite des graines de lin, a longtemps été controversée, notamment à cause de sa fragilité. Désormais autorisée en France, l’huile de lin fait maintenant partie des huiles les plus appréciées pour ses vertus.

Cette huile possède avant tout un très bel équilibre entre les oméga-6 et les oméga-3. L’huile de lin se compose aussi de vitamine E.

De par sa composition, elle prévient les signes du vieillissement et a des effets anti-inflammatoires et anti-oxydants. L’huile de lin est également préconisée si vous êtes atteint par une maladie respiratoire (comme l’asthme), si vous êtes sujet au stress ou à l’anxiété et en présence d’antécédents de maladies cardio-vasculaires.

Comme beaucoup d’autres types d’huiles, l’huile de lin ne peut être utilisée pour la cuisson des aliments. Son goût subtil de noisette saura sublimer toutes vos entrées froides et apportera de la saveur à tous vos légumes chauds ou froids.

Sachez que la conservation de l’huile de lin est particulière. Il faut conserver votre bouteille) dont le verre doit être opaque) au réfrigérateur et la consommer rapidement après ouverture. Privilégiez l’huile de lin biologique qui a été pressée à froid.

You may also like

3 plantes antioxydantes et tonifiantes à découvrir

3 plantes antioxydantes et tonifiantes à découvrir

Les bienfaits des antioxydants sur l’organisme sont essentiels. Il en est de même des besoins en tonifiant aux changements de...

Quelles vitamines pour rester en forme ?

Quelles vitamines pour rester en forme ?

Rester en forme passe par l’absorption journalière de certains micronutriments. Bien dosées, les vitamines A, B, C, D, E, K...

Quels aliments consommer pour améliorer la libido ?

Quels aliments consommer pour améliorer la libido ?

Si vous souhaitez contrer la baisse de votre libido il existe bien sûr des traitements à trouver en pharmacie. Mais...

Découvrez les bienfaits du son d’avoine

Découvrez les bienfaits du son d’avoine

Le son d’avoine est souvent mentionné pour ses bienfaits sur la santé. Véritable allié minceur et « alicament », le...

Back to Top